Taux d’intérêt
3,5% sur tous les avoirs de vieillesse en 2021

Le Conseil de fondation a donc définitivement fixé la rémunération des avoirs de vieillesse en 2021 à 3,5%.
Lire plus

Après avoir mis en œuvre toutes les mesures nécessaires pour transformer la CP Merlion en une fondation semi-autonome, son Conseil de fondation avait fixé la rémunération de tous les avoirs de vieillesse au taux relativement conservateur et passif de 1,0% (taux minimum LPP), Le taux de rémunération minimum LPP s’imposait en particulier dans le contexte de deux considérations stratégiques: premièrement, il fallait alimenter, du côté des passifs, les réserves exigées par le statut de caisse semi-autonome en faveur des futurs retraités et des événements assurés; deuxièmement, le Conseil de fondation a sciemment attendu les résultats de la stratégie de placement définie précédemment, d’une part en application du principe de prudence et d’autre part pouvoir fixer une politique fiable et continue de rémunération des avoirs de vieillesse.

Le Conseil de fondation a donc définitivement fixé la rémunération des avoirs de vieillesse en 2021 à 3,5%.

On peut donc considérer en dernière analyse que la rémunération a posteriori de tous les avoirs de vieillesse au taux de 3,5% résulte de la transformation de la CP Merlion en une fondation semi-autonome. Les revenus de placement très satisfaisants permettront donc, sous réserve d’une évolution normale de la bourse et du sentiment des investisseurs, d’assurer, grâce aux «fonds de réserve», aux «provisions techniques» et aux «réserves de fluctuation de valeur» déjà constitués et réalisés, une rémunération augmentée de façon appréciable.